Ecriture et origami

L’écriture et l’origami sont deux pratiques sans rapport entre elles, mais elles sont liées dans mon esprit.
Plier des beaux papiers fait partie de mon quotidien et de mon univers d’autrice.

Pour faire le vide

Guirlande en origami

Mon premier objectif avec l’origami, n’est pas de décorer ma table de dédicace. Non, c’est d’abord de me vider la tête lorsqu’elle frôle l’explosion.
Quand je doute de mon écriture, ou que les idées me manquent, je dois mettre un frein aux pensées négatives qui m’envahissent. J’ai besoin de ne penser à rien.
Avec l’origami, je me concentre et mes mains s’activent. Certains méditent, moi je plie. Les gestes précis et le contact agréable du papier me plongent dans un état propice à la créativité.

Pour prolonger le lien avec mes lecteurs

Carte grue en origami

Fin mai, j’ai lancé un sondage sur instagram : « Est-ce que je continue à offrir des origamis à mes lecteurs ? » Les 96% de réponses positives montrent  que ce petit geste est apprécié.
Je propose à ceux qui achètent l’un de mes romans d’emporter un origami en souvenir du moment que nous avons passé ensemble lors de la dédicace. Ces pliages sont faits de papier, d’encre et de rêverie. J’aime ensuite voir circuler des photos avec le roman et l’origami correspondant. Ces rencontres me rendent la motivation quand la terrible question « à quoi bon écrire ? » rôde dans mon esprit.

Pour mettre en avant un aspect du roman

Ensemble de roses en origami

Je choisis des modèles qui mettent en avant un aspect du roman correspondant. Ainsi, il existe un numéro du clown à la rose dans Le cirque interdit.
Voici ce que symbolise la rose : 
« Au fond, nous poursuivons tous un trésor qui nous pend au nez, désespérément désiré, mais hors d’atteinte. Une paillette d’amour. Une fraction de beauté. En observant le vieux clown, je me demande soudain vers quel espoir je tends les mains. »

4 chats en origami

Dans Anergique, les chats sont des régulateurs d’énergie. Mes premiers lecteurs m’ont fait remarquer que le chat fait tout le boulot, raison pour laquelle j’ai décidé d’offrir des origamis chats à mes lecteurs. Dans mon sondage d’hier sur instagram, c’est le chaton en haut à gauche qui l’a remporté.
« Sa Majesté féline trottine dans le couloir désert. Je la suis malgré la fatigue qui me coupe les jambes et le souffle, curieuse de découvrir l’objet de ses allers-retours. Loin de s’enfuir à toutes pattes, le chat s’immobilise sur la dernière marche de l’escalier, telle une statue aux yeux de jade. Lorsque je parviens à sa hauteur, sa queue s’enroule autour de ma cheville et me délivre encore quelques parcelles d’énergie. »

Cerf en origami

Pour La Voie du Kirin, le premier tome de ma trilogie de fantasy asiatique, le choix s’annonce compliqué.
Le modèle ci-contre exige une demi-heure de travail. Je ne peux pas en plier la quantité suffisante pour en offrir en dédicace. 

Les jolis modèles de Kirin, ou de licorne, ne sont pas très courant. Si vous en connaissez des faciles, contactez moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.